La classe 1900 née en 1880

Les hommes de la classe 1900 étaient nés en 1880. Ils avaient 34 ans en 1914 et faisaient partie des régiments de la territoriale

Ci-dessous, la liste des naissances masculines de 1800 à Vendémian, ainsi que les hommes nés ailleurs installés sur la commune dont j'ai eu connaissance par le recensement de 1911, et l'état de mes recherches sur le devenir de chacun en 1914.

Hommes mobilisables : 2
  • 5 naissances masculines en 1880 : 2 décès, 2 déménagements, 1 mobilisé : Clément Barral.
  • 1 naissance hors de Vendémian : 1 mobilisé : Emile Justin Mutuel.
Les naissances masculines en 1880

  • Julien Lavène
    • né le 27 février, fils de Antoine Lavène et Marguerite Fleury
    • décédé le 2 septembre 1880
  • Maurice Cros 
  • François Négrou 
  • Clément Barral
    • né le 25 novembre, fils de Dieudonné Barral et Clémence Gély
    • matricule 478 (page 429)
    • mobilisé à compter du 23 décembre 1914
      • du 23 décembre 1914 au 6 juillet 1915 : 15è section d'infirmiers à Marseille
      • du 7 juillet au 13 août 1915 : 163è RI
      • du 14 août 15 décembre 1915 : 40è RI
      • du 16 décembre 1915 au 11 mars 1916 : 33è RI
      • à partir du 12 mars 1915 : 110è RI
    • disparu le 13 septembre 1916 au combat de Combles. Mort pour la France.

Les habitants nés hors de Vendémian en 1880

  • Emile, Justin Mutuel
    • né le 30 mai à Rivière (Aveyron), fils de Auguste Mutuel et Marie Rabier
    • matricule 226 au recrutement de Mende (Aveyron).
    • mobilisé du 13 août 1914 au 8 juillet 1918
      • du 13 août 1914 au 10 mai 1915 : 2ème régiment de zouaves
      • du 11 mai 1915 au 8 juillet 1918 : 24è RIC
    • tué à l'ennemi le 8 juillet 1918 à Nogent-les-Sermiers (Marne). Mort pour la France
    • Les monuments commémoratifs indiquent tous deux un décès en 1917, la plaque de l'église indique même une date exacte "8 juillet 1917". Or, le Justin Emile Mutuel répertorié par Mémoire des hommes est décédé le 8 juillet 1918. Il s'agit certainement d'une erreur de gravure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire