mardi 14 janvier 2014

La réquisition des chevaux

Entre août 1914 et décembre 1918, l'armée française mobilise environ 1 880 000 équidés, dont 150 000 mulets.

En France, au moins 758 507 bêtes trouvent la mort durant la guerre (plus de 80 % de l’effectif moyen global). À l’Armistice, il ne reste plus que 740 510 animaux recensés, 1 140 000 chevaux et mulets manquent à l'appel.
A Vendémian, 11 hommes ont été mobilisés pour la réquisition des chevaux avant, pour la plupart, de partir au front :
  1. Eugène Bergond, classe 1889, du 3 au 10 août
  2. Antoine Bro, classe 1890, du 5 au 12 août
  3. Marius Caysergues, classe 1890, du 5 au 10 août
  4. Jean Rigal, classe 1891, du 5 au 10 août
  5. Antonin Segondy, classe 1891, du 6 au 10 août
  6. Florian Bousquet, classe 1892, du 5 au 12 août
  7. Elisée Roques, classe 1892, du 4 au 10 août
  8. Maximin Vaillé, classe 1892, du 4 au 10 août
  9. Etienne Cayzergues, classe 1892, du 3 au 10 août
  10. Eloïs Bringuier, classe 1893, du 3 au 18 août
  11. Alphonse Aguilhon, classe 1894, du 3 au 10 août

Sources et lectures
- sur le site Clic cheval, Les chevaux tombés au Champ d'Honneur
- sur le forum Pages14-18 : le texte la loi du 3 juillet 1877 relative aux réquisitions militaires (titre VIII, dispositions relatives aux chevaux, mulets et voitures nécessaires à la mobilisation)
- un article du blog La der des der du 30 novembre 2012 : la réquisition des chevaux en 14
- une photo de la réquisiton des chevaux à Paris le 2 août 1914, publiée par Gallica

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire